dimanche 26 mars 2017

Francis Tabouret revient avec Nadège Moyart du 20 au 25 mars

Toute la semaine des ateliers au collège et dans les écoles, 
en temps de classe avec les enseignants
 et après la classe en TAP avec les animateurs de la Maison du pays
bristols, belles absentes, tautogrammes, traductions imaginaires, poèmes portraits 
calligrammes et morales élémentaires

Le mercredi après-midi les enfants du centre de loisirs accompagnés de Karine Coupey rejoignent les résidents de  l'EHPAD de Créances pour s'y retrouver avec Nadège.
Blitz bristols et quatrains rimés


Comme l'an dernier, beaucoup de participants à  la bibliothèque de St Germain sur Ay pour écrire avec Nadège en s'inspirant de Perec : des haïku centons,  à partir d'"Espèces d'espaces" , des morales élémentaires combinat deux images auxquelles il fait références ou un poème dialoguant ici et ailleurs


Couchés sur le dos
Les éléphants sont gênés
Pour faire du bouillon



Pirouésie, je suis à ta table
Et toi mon cœur, où es-tu ?
J'écris ces lignes, coudes affable
Et toi mon cœur, quelle est ta tenue ?
Devant moi de l'eau, que je suppose potable
Et toi mon cœur, ton thé as-tu bu ?
Autour de moi, des gens surement formidables
Et toi mon cœur, avec qui es-tu ?
Je finis ainsi, ce poème plutôt minable
Une question mon cœur, m'aimes tu ?                       Sonia    Schneider


Une promenade dans l'église de Marchésieux avec les explications de Christine Livory, guide  du Pays d'Art et d'Histoire du Coutançais, et les anecdotes historiques et locales de M Tapin, maire de Marchésieux.



Ensuite Francis  invite les participants à écrire un rondel 

Devant l'église de nos aïeux
Ô clefs de voûte vous louchez
La tour lanterne en son clocher
Je suis venu à Marchésieux

J'en ai pris là tout plein les yeux
Prêtres prêchez sans vous facher
Devant l'église de nos aïeux
Ô clefs de voûte vous louchez

Cet édifice merveilleux
Rouge et bleu, visages cachés
Retrouvés sagement couchés
Monte en moi un hymne joyeux
Devant l'église de nos aïeux

                       Nadège et Marcel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire