dimanche 5 mars 2017

Première semaine avec Eduardo Berti et Francis Tabouret

Francis a démarré dans les écoles et le collège en temps périscolaire avec des poèmes portraits et des traductions imaginaires.  

Eduardo s'est d'abord frotté, autour de la lettre,  aux tout petits, de 2 à 3 ans accompagnés de leur assistante, puis aux débutants lecteurs en GS-CP, 
 avant d'amener les enfants du club poésie avec les résidents de l'EHPAD de Créances à évoquer souvenirs d'enfance et choses qui font rire. 



Dans les bibliothèques, à Créances et Périers, ils  ont proposé des textées,

Textées 

 la rédaction de modes d'emploi,

Modes d'emploi

 de définitions de mots-valises dans lesquels pin devient pain.

Mots valises

On a créé des petites annonces sous forme de belles absentes, d'haïkus, de tautogrammes.

Petites annonces

Vous pourrez en découvrir certaines dans les villages, au fil de vos promenades. il n'est pas interdit de continuer et de contribuer ainsi à la bonne humeur générale. 






La veillée à la Ferme de la Tournerie de Raids (50) s'est déroulée en trois temps.
Tout d'abord, Gérard Cousin a préparé le four à pain et enfourné la gâche, le tout assaisonné d'explications et d'anecdotes.




Ensuite Eduardo et Francis ont lu à une ou deux voix des textes de Ponge, de Néruda, de Berti, tous autour du pain, mêlant le français et l'espagnol. ils ont entrecoupé les lectures de récits et de productions de la semaine présentés, quand cela était possible, par les participants. Céline Malorey a envoûté la salle par son interprétation du couteau de Théodore Botrel. Le public fut ensuite invité à un "bristol" : chaque participant  devait écrire un morceau de phrase suivant des contraintes imposées sur un carton bristol. Les cartes furent ensuite ramassées, battues et le jeu coupé par l'assistance pour, ensuite être lu par Francis. On pouvait constater qu'après nouvelle donne et remixage, on obtenait un nouveau texte tout aussi plausible et étonnant que le premier.





La soirée s'est terminée dans la bonne humeur autour d'une table sur laquelle la "gâche" appétissante et odorante n'attendait que d'être recouverte de beurre et confiture maison avant d'être dégustée, accompagnée de cidre et de jus de pommes. Tous se sont régalés des produits de la ferme.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire