Festival 2019 Textes





CRYODACTYLE : se rapporte aux variations thermiques des pieds et des mains.
« Ces moufles en crylor sauvage présentent le meilleur choix cryodactyle de notre collection » (catalogue du Vieux Campeur)

HYPERDACTYLE : nom savant du mille-pattes.
« Depuis plusieurs années, la grande migration des hyperdactyles a lieu de plus en plus tôt. Elle suit parfois immédiatement le défilé du 14 juillet. » (La Hulotte) 

HYPERPORE : qualifie les chemins très empruntés.
« La ligne Maginot se révéla hyperpore » (Rapport militaire)


HAÏKU 
CRYPTOLALIE OPHTALMONAUTE
Aurore boréale
Folie de l’œil voyage
ur
Cachette infinie

Anne D

Poème de phare (à Carteret avec Olivier Salon et Yves)

Signal
lumineux
puissant
Plateforme sécurisée
La tour carrée
Pierres lisses
Petite fenêtre

Dans la chambre de l'ingénieur
Actuellement devenue un musée
traine cette commande d'essence,
de pétrole, gaz et eau distillée

De chaque côté une maison, paradis des gardiens,
leurs jardins et anciens potagers, abrités du vent
Et tout autour du phare de Carteret de grands espaces d'évasion.

Brigitte h


Textes de Martin Granger



1) Balade dans les moulières

Poèmes bivalves (contrainte proposée par BR)

qu'on l'envoie
dans les parcs à huîtres
le lecteur qui voudrait savoir
la perle
autour de quoi s'est construit
ce texte friable
et opaque



bref
en deux mots
vas-tu me lâcher ?
la grappe
je voudrais que tu
me dégrappes
vu ?


Poèmes-mollusques (contrainte proposée par MG)

incroyable tectonique
l'océan finit
en croûte de terre cuite

croquons des huîtres triploïdes
avant le silence et la nuit
qu'écrasent les tracteurs terribles




2) Atelier de Floriane Durey à partir
des Équinoxes de Pedrosa (jeudi matin)

Automne (acrostiche de mots / Atelier de Floriane)

Il faudra bien
Y rester
A-t-on un autre choix ?
Quelques instants, quelques
Années quelques miettes
Encore
Il voudrait bien il
Aurait bien voulu être
Avalé à nouveau par le ventre et revivre
Cette vie passée comme une
Averse vite évaporée
Sans qu'on ait le temps de
Sourciller ou de déployer un parapluie.

Refrain

Erre libre
Planète insoumise
Qui court
Sans soleil

Hiver (poème fondu / Atelier de Floriane)

Déployer un dernier sous-marin
Fondre un reflet dérisoire
Une autre rencontre avec la pluie
Une image se détache
Traverser traverser encore
Machinalement
Sans envie sans désir
Chaque vaste seconde


Printemps (tirage à la ligne avec métrique et rimes / Atelier de Floriane)

... sauté crânement par-dessus les rigoles et traversé les flaques d'eau profondes pour rejoindre sa …machine sans même chercher à les éviter.

Il n'aurait pas pour protéger son crâne
Ce capuchon fin comme une membrane

Il en était autrement désormais.

De ses vingt ans ne subsistait qu'une ombre
Pâle reflet au creux d'un miroir sombre

Les cinquante mètres à parcourir pour rejoindre la tractopelle lui avaient semblé une épreuve pénible...

Nul peau-rouge criard ne l'avait pris pour cible
Mais il sentait des ans la pesanteur terrible

Pendant laquelle le besoin vital de se mettre à l'abri avait pris le pas sur l'idée même d'un travail à accomplir cet après-midi.

Et quel travail ! Creuser une tranchée de taille confortable
pouvant contenir un homme allongé ou une conduite d'eau potable


Été (haiku / Atelier de Floriane)

Cette odeur de paille
Le souvenir d'un été
Vient hanter l'averse

Refrain (Atelier de Floriane)

Erre libre
Planète insoumise
Qui court
Sans soleil

-----

Atelier de Martin Granger le vendredi matin

Poèmes de bouturage de racines grecques

hématopode ichtyonomique

sur les tables de la loi
sur les écailles des poissons
traces de pieds
traces de sang

*

psychotéleute hématolithe

sur une pierre couleur de sang
j'ai atteint le bout de mon souffle

*

pyrolepsie céphalothrène

une tête se lamentait :
le feu m'a pris ! le feu m'a pris !

*

pyronèse cleptophème

Dans les îles de feu la parole est volée

*

Quelques définitions

dermoglyphe > gravure sur peau
psychotéleute > à bout de souffle
pyrolepsie > fait de prendre feu


Poèmes pliables (à imprimer dans une police à chasse fixe type Courier si vous les retenez pour le recueil)

Lettre d'amour de Valérie et Martin

      je t'attire     vers le    crime
j'aime tes yaourts quand ils vont par deux
       tes secrets               assassins
  viens ce sera    mieux qu'au   parloir


Deux slogans pliables de Martin

VIVE LA RÉPUDIATION DES ÉPOUSES AU REGARD OBLIQUE

VIVE LA FRITE RANCE


Atelier de Martin Granger le vendredi après-midi

1) définitions de racines grecques
Cleptotéleute > personne qui découpe la dernière page des romans dans les médiathèques
Nécrodrome > circuit de course désaffecté
Philothrène > personne qui se complait dans le malheur
Cleptodrome > voleur à la tire
Nécrolithe > pierre tombale
Gyrotéleute > fin d'un tour de manège
Nécroglyphe > inscription dans une langue oubliée et par conséquent indéchiffrable
Cleptocéphale > qui a une tête de voleur
Nécrocosme > civilisation planétaire éteinte

2) invention de citations pour 3 de ces définitions

Cleptotéleute – n. Individu généralement misanthrope qui a pour habitude de découper la dernière page des romans dans les bibliothèques afin de frustrer les lecteurs potentiels. Morlaix : arrestation d'un cleptotéleute spécialisé dans les romans policiers scandinaves. (Le Télégramme).

Nécroglyphe – n. m. Inscription dans une langue oubliée et par conséquent indéchiffrable.
Leur passion pour les nécroglyphes pré-assyriens ne connaissant pas de bornes, il leur fallut louer une grange pour entreposer les tablettes d'argile. (Flaubert, Bouvard et Pécuchet)

Philothrène – adj. Personne qui se complaît dans le malheur. Les plaies suppurantes des catins philothrènes donnent naissance à des essaims de mouches. (Lautréamont, Maldoror)

Encore quelques poèmes de racines grecques

rhinocosme mésoglyphe
un pied de nez gravé dans le centre du monde

bactéricosme mésorrhéique
au centre de l'univers
qu'un bâton flotte ou coule
quelle importance

presbyrrhée trichocéphale
quelques poils égarés sur un crâne endormi
me font éprouver la coulure des jours qui vieillissent

diphtéropole tribonèse
il faut quitter la ville
pour se tanner le cuir
pour se frotter aux îles
et ne plus revenir

pneumopithèque ploutoclaste
briser le riche souffle d'un singe
souffler la richesse d'un singe brisé
singer la brisure d'un riche soufflé
enrichir de singeries un souffle brisé

tétrataphe chrysogame
quatre épousailles pour les croques morts
quatre tombes pour les chercheurs d'or

typhogramme phlébopyge
les veines sur la peau de tes fesses
ont gravé des volutes de fumée




Poème pliable pornographique (collectif)
attention à la mise en page : police à chasse fixe obligatoire !



je veux bal                   iser
ta     chambre                tte
ma      bigot                 te
       frénétique     et gentille
devant
tes festives            messes
  je sussure une prière douce
pour
    ta maman  dans   la chapelle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire